Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 2017-06-27 20:43:20

Arsh Von Wüthraad
Inscription : 2017-04-25
Messages : 29

La voie de la Souffrance.

Thème Musical

Il fesait beau, ce jour là. Début de la matinée, Aishi contemplait les plaines des terres d'Epervine depuis la plus haute tour du Donjon d'Emeraude. Tout était beau, tout était calme. Il avait dans sa main un thé fait avec grand soin par les cuisiniers du Donjon, qu'il buvait avec un léger sourire.
Quand soudain, un intendant, disant être venu de la part d'Hans Von Festung se présenta.

"Messire Aishi, c'est un honneur de vous voir en cette si belle matinée. Je compte en venir au fait, comme m'a dit mon maître. Tout d'abord, je tiens à vous signaler que la lettre qui est arrivée hier soir à Festungberg vous est adressée et n'a été lue par personne d'autre que vous. C'est dit de la plus haute importance et je viens à vous pour qu'elle vous soit donc donnée."

L'intendant tendit la lettre au nouveau détenteur de la baronnie d'Epervine, lui, que l'on surnommait à travers ses terres "Le Sanglant" depuis l'évènement de Solitude. Cela faisait plusieurs jours, peut être deux semaines, qu'il s'était retiré dans son Donjon, il avait donné pour ordre que personne ne lui adresse la parole. Il prit donc cette lettre et la lisait avec grande attention.

"Aishi, je t'envoie cette lettre pour une bonne raison, tu le sais bien. Ton père, Duscia, est mort durant le voyage d'Österlich. Il n'est, ni mort en se battant, ni mort pour l'honneur ou encore la gloire. Il s'est lâchement fait assassiné par un garde österlichois, le prenant par surprise. J'ai retrouvé son corps dans les douves, dépouillé de toutes ses richesses, y comprit ses vêtements, planté par une épée bâtarde au coeur. Le garde est mort, je m'en suis moi-même chargé, tu as ma parole. Il reçoit actuellement les soins post-mortem afin de conserver le corps, je le ramène à la maison. Tu diras le lieu dans lequel tu veux que nous l'enterrons, je me chargerai personnellement de cela.

A dans quelques semaines, mon jeune ami.
Il y a un enterrement à préparer et une mécanique impitoyable à lancer.

Hans Von Festung.
Seigneur de Torva."

Aishi relisait frénétiquement la lettre, comme si il espérait voir autre chose, le fait que son père est bien vivant et qu'il rentrait au pays, triomphant de cette expédition qu'il disait que ce ne serait qu'un simple voyage, qui désormait est un voyage sans retour... Le jeune seigneur réfléchissait, il regardait alors cette lettre avec des yeux remplis de tristesse, de désespoir et de larmes, qui ne coulaient pas. Il ravala une fois encore ses émotions stupides, finit d'une traite son thé bouillant et dit d'une voix autoritaire à l'intendant d'Hans :

"Enterrez le au Mausolée des Forts, à Epervine même. L'enterrement se ferra publiquement, les gens voulant lui rendre hommage seront les bienvenus. Mes respects à Von Festung."

L'intendant partit, le seigneur d'Epervine fit quérir un messager, et demanda à celui-ci de transférer la lettre à la Marquise Mizuki Lune Immortelle, sa soeur, le plus vite possible.
Le messager partit aussitôt.
Quant à lui, Aishi décida de jeter sa tasse du bord de la tour, dévalant les vingt-cinq mètres de hauteur d'une puissante rapidité et qui finit par s'écraser dans le sol, à quelques centimètres d'un soldat qui prit vite frayeur.
Aishi semblait inexpressif, en traversant son donjon, pourtant son regard traduisait toute la souffrance et toute la tristesse qu'il éprouvait. Personne n'osa lui parler, du fait que ses ordres étaient donc mis en place et donc respectés. Il retourna donc se coucher, de la même manière qu'hier, et qu'avant-hier. Et il ne se levait pas le lendemain, de même pour le surlendemain, et caetera... Il attendait le "lendemain" où son père reviendrait à la maison, avec Hans. En tant que vivant, ou en tant que mort.

Après tout, demain n'était plus qu'un autre jour.

Dernière modification par Duscia d'Epervine (2017-06-28 12:25:28)


Baron Duscia d'Epervine, dit Le Vaillant => Mort en Österlich.
Régent Arsh Von Wüthraad => Mort assassiné.
Baron Aishi Usagi d'Epervine => Baron de la Maison d'Epervine.

Hors ligne

#2 2017-06-29 11:45:11

Hans Von Festung
Inscription : 2016-05-08
Messages : 93

Re : La voie de la Souffrance.

Le ciel était sombre. Non pas qu’il allait pleuvoir, mais le vent poussait des nuages opaques sur les plaines d’Epervine. En rafale, il frappait les blés dont les tiges s’arrachaient parfois. L’atmosphère étouffante pesait sur les épaules de tous ceux qui furent réunis.
C’était certainement midi, ou peut-être le début de l’après-midi. Les quelques seigneurs qui répondirent présent aux funérailles jugèrent utile de se couvrir d’une fourrure. Tous étaient rassemblés dans l’imposant Mausolée des Forts d’Epervine. Hans, qui avait ramené le corps, attendit que chacun se soit assis sur les bancs de chênes rustiques avant de commencer. Parler l’Okordien allait lui faire tout étrange. Il observa d’abord tous les visages qui couvraient l’assistance. Puis son regard se posa sur le sarcophage frappé d’un gisant de marbre noir exhibant orgueilleusement le sceau de plus en plus connu d’Epervine. C’est lui qui avait ramené le corps depuis Österlich. Quelques soins post-mortem avaient été pratiqués afin de préserver le corps de Duscia du pourrissement.

- Ceux qui ont fait ce voyage seront remerciés par la grâce de leur Dieu, quel qu’il soit. Mais ce lieu ci a été choisi spécialement pour rendre grâce à un Dieu en particulier : Yggnir. La sonorité de sa voix sembla à tous inhabituelle. Il mentait. Car c’est à la force guerrière de notre ami et courageux Karanien, Duscia d’Epervine que chacun appelait « Le Vaillant », que nous voulons faire écho. Et ce, pour l’éternité. Seigneur incontesté d’Epervine, Protecteur du Pays de Karan, Inquisiteur et Bourreau des traîtres, Epoux de la Comtesse Setsuko Usagi, dite « Lune de Jade » : ses péripéties, ses fait d’armes militaires, ses aventures amoureuses l’ont mené à collectionner un éventail fabuleux de titres. Souvenons-nous de lui. Sa voix retomba au moment où il posa ce point. Voilà son au revoir à sa meilleure lame : un vassal trop tristement gâché. Il manquait de pions aussi essentiels que lui. Il jeta un œil au fils. Aishi, qu’il ne connaissait que très peu du fait de sa discrétion ; il espérait seulement que le nouveau Baron saurait réunir les qualités de ses parents.

De son côté, Aishi ne savait que faire. Son visage ne traduisait qu’une indifférence face à tous, y compris Hans. Il s’approcha lentement du sarcophage de son défunt père, puis, soudain ses traits parurent empreints d’une tristesse aussi inconsolable que subite. Il trembla de rage. D’une seconde à l’autre sa profonde tristesse se transforma en haine incontrôlable. Il se retourna, en regardant d’un regard aussi noir que haineux la salle entière. Il s’approcha du meuble le plus proche et le brisa en morceaux, devant Hans et l’assistance silencieuse. Il s’y prit de ses mains, faisant couler son propre sang  par ses coups non retenus contre le meuble brut de chêne noir. Il brisa les reliques s’y trouvant et rependit sur le sol pierreries, perles et débris. Malgré sa haine perceptible, Aishi fut aussi silencieux que la salle et s’adonna à cet accès de violence sans qu’un seul son ne sorte de sa gorge. Seuls les coups du vent, frappant les vitraux du mausolée, se faisaient entendre à mesure que la colère du jeune homme détruisait. Celui-ci, une fois l’acte finit, se dirigea vers la porte de sortie, les gardes n’osant pas le retenir. Lorsqu’il ouvrit les battants de la Grande Porte du Mausolée, il s’engouffra dans des trombes cauchemardesques de pluie… Et disparut.

Dehors c’était devenu une prodigieuse tempête.

Hans resta d’un marbre aussi inerte que celui de la nouvelle demeure de son ancien vassal. Les autres seigneurs s’avancèrent pour leurs derniers adieux. Quelques servantes balayaient les débris étalés au sol, et ramassaient les raretés.


- Vous pouvez désormais faire quelques offrandes ou prier, vous en êtes totalement libres. Que chacun rende à sa manière un hommage au guerrier tombé, s’il le souhaite.


Gerhard Von Festung (mort) dit "Le Sanglant", Sanctifié des forts.
Efisc Le Sanguineux (mort), financier esclavagiste, théologien d'Yggnir.
Hans Von Festung (personnage actuel), fils légitime de Gerhard Von Festung.

Hors ligne

#3 2017-07-02 15:46:09

Mkitori
Inscription : 2016-06-23
Messages : 199

Re : La voie de la Souffrance.

Elle arriva, en robe noire, seule. La mine triste et le teint pâle.
Elle entra dans la chapelle après tout le monde, ne vit même pas le meuble cassé ou les autres invités qui la dévisageaient.

Elle avança, silencieuse, ses pas ne faisaient pas de bruit.

Devant le cercueil, elle se mit à genoux et versa quelques larmes de tristesse et adressa au défunt une prière silencieuse.

Elle déposa ensuite un petit coffret noir savamment ouvragé puis elle se retourna et chercha Aishi. Ne le voyant pas, elle se fia à son odorat et suivit ainsi sa piste.


ohhhhh, un papillon

Hors ligne

#4 2017-07-02 15:53:47

Merlin
Inscription : 2016-07-06
Messages : 40

Re : La voie de la Souffrance.

Merlin assistait à la cérémonie, il avait lui survécu à leur quête de la horde...

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB